Les fonds d’investissement de proximité (FIP) et les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) sont des sociétés d’investissement destinées à répondre au manque de fonds propres des entreprises régionales et à soutenir les entreprises non cotées présentant un caractère innovant.

L’investissement en FIP et FCIP présentent pour l’investisseur, un caractère fiscal avantageux.

Conditions

Pour être éligibles en FCPI ou FIP, les entreprises sélectionnées doivent :

Employer entre 250 et 2000 personnes.

Réaliser un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros.

Etre soumises à l’impôt sur les sociétés (IS),

Exercer leur activité dans 4 régions limitrophes,

Ne pas investir dans des sociétés civiles.

Les souscripteurs doivent détenir leurs parts de FCPI et de FIP pendant une période de 5 ans minimum. Toutefois, afin de profiter pleinement des avantages fiscaux offerts par ces produits, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) préconise une durée de conservation de 8 ans minimum.

Fiscalité

La réduction d’impôt est de 18 % du montant investi par foyer fiscal, avec un investissement maximal de 12 000 euros pour un célibataire et de 24 000 euros pour un couple (permettant respectivement une réduction maximum de 2 160 euros par an pour un célibataire et de 4 320 euros par an pour un couple).

Pour les FIP Corses, le montant de la réduction d’impôt s’élève à 38%.

L’exonération des plus-values est totale après 5 ans, seuls les prélèvements sociaux sont dus.

Certaines SCPI ou FIP permettent une réduction d’ISF égale à 50% des sommes investies (pour un investissement maximum de 18 000 euros par an).

Avantages

Une réduction de l’impôt sur le revenu et de l’ISF intéressante.

Une diversification de son portefeuille d’investissement.

Une conjoncture économique favorable à ce type d’investissement (taux d’intérêt faibles, secteur de l’innovation en plein essor économique, reprise de la croissance en Europe).