La loi Girardin permet d’investir dans l’immobilier aux DOM-TOM tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt. Elle s’applique aux logements neufs, aux logements âgés de plus de 20 ans et réhabilités (tout en conservant la même surface initiale). L’investisseur peut habiter le logement s’il constitue sa résidence principale ou louer le logement.

Conditions

En cas de location, le propriétaire doit respecter un plafond maximal de revenus du locataire. Ces plafonds sont calculés selon que le locataire soit célibataire, marié et/ou avec des personnes à charge.

Le propriétaire doit respecter un plafond des loyers en fonction de la zone où se situe le logement.

Le logement doit être loué 5 ans minimum (6 ans si le logement est situé dans une zone classée « secteur intermédiaire »).

Fiscalité

La Défiscalisation en Girardin ne s’effectue pas en fonction du prix de revient, ni du prix d’investissement, mais de la surface du bien acquis. La réduction d’impôts est alors de 2438 € HT multiplié par le nombre de M2 du bien.

L’ensemble des réductions est plafonné, au choix, soit entre un plafond de 30 600 € par an, soit 11 % du revenu imposable du foyer.

La réduction d’impôt peut s’étaler sur 10 ans si l’achat ou la construction d’un logement neuf est destinée à l’habitation principale du contribuable occupant. Elle est de 5 ans si le bien est destiné à la location en nu.

Avantages

La réduction d’impôt est soumise à un plafond de niches fiscales spécifique à ce type d’investissements (18 000 euros contre seulement 10 000 euros pour le plafond habituel des niches fiscales)

Une réduction d’impôt supplémentaire de 4% est accordée si le logement utilise une source d’énergie renouvelable.